Le capitalisme est le crime organisé

by Patrice Faubert Saturday, May. 12, 2018 at 2:22 AM

De l'organisation criminelle du capitalisme...

" Dans la nuit Philippe a pris son envol tel un toucan dans le ciel

de Nantes "

Catherine Coutant

Tout mot

Est un boxeur

Tout mot est un travailleur

A notre corps

A notre esprit

Sans cesse il nous modifie

Tout mot est comme un sport

Tout mot nous encourage

Tout mot nous décourage

Tout mot nous ravage

Tout mot nous enrage

Comme une nouvelle

Qui nous touche d'une façon personnelle

Comme l'AVC de Philippe Coutant

Toujours par des mots qu'on l'apprend

Et qui à l'hôpital de Nantes, est mourant

Une histoire d'heures ou de jours, c'est attristant

Et voilà la morphine

Pour apaiser, car la mort, la camarde, est toujours la plus maligne

A peine arrivé à la retraite

Mais ayant bien vécu, cela n'est pas une défaite

Je l'avais perdu de vue ces dernières années

B 17 et la CNT/F de Nantes, d'autres, vont le regretter

C'est lui surtout qui en fut le maçon et donc l'idée

Avec aussi Guy Cariou, avec qui j'ai un jour manifesté

Philippe Coutant, en 1952, était né

Et, nous ne le verrons plus manifester !

Tout individu est rare

Même si à la vie tout est avare

Encore plus rare

Que les maladies rares

En France, c'est 3 millions

En Europe, c'est 30 millions

Plusieurs milliers de maladies rares

5000 à 8000 en France

Et 80 pour cent d'origine génétique, constance

Mais là aussi, l'environnement socioculturel est son enfance

Le duel des mots

Les mots du duel

La rivalité des mots

Les mots de la rivalité

Ce qui met l'harmonie en sommeil

Des mots de la soumission

Des mots de la domination

Les mots de la révolution

Des mots, il faut une explosion

Des mots, il faut une mutation !

Le capitalisme est le crime organisé

Chacun de ses mots semble y participer

Et chaque être humain semble l'incarner

Peu importe les définitions et les étiquettes

Ce sont les être humains qui les font, c'est tout bête

La société spectaculaire marchande techno-industrielle

C'est toi, moi, eux, ils, elles

Nous pouvons faire

Nous pouvons défaire

C'est réactionnaire ou révolutionnaire

Pourtant, à l'épanouissement, tout est à faire !

Et beaucoup de gens

Pour pouvoir manger, c'est édifiant

Doivent voler ou faire les poubelles des supermarchés

En France, comme du vol, c'est considéré

Tout y étant encore bon à consommer

Pas vraiment périmé, mais cela est jeté

Il s'agit donc de récupérer

Tout ce qui est bon à manger

Comme les freegans en Amérique du Nord

Cela est pratiqué comme un sport

A tous et toutes le capital fait du tort

Aux pauvres et riches aussi, c'est une tête de mort

Le capitalisme est le crime organisé

Tout le monde y participe, y a participé

Rien que le fait de travailler

Rien que le fait de manger

Rien que le fait de voyager

Rien que le fait d'enfanter

De ceci ou cela, le capital peut circuler

Personne ne peut s'y aimer

Nous ne faisons que nous mépriser

Nous ne faisons que nous détester !

Comme le fameux duel en France

Toujours la recherche de la dominance

Entre ( né en 1939 ) Jacques Testart, biologiste chercheur

Et ( né en 1943 ) René Frydman, médecin chercheur

Après le premier bébé-éprouvette français

Amandine ( 1982 ) et pas encore de mais

A l'hôpital Antoine-Béclère de Clamart

Dans les médias, en plein phare

Toujours la compétition

La comparaison, la domination

Pourtant

Il y a bien plus merveilleux

Cela n'est pas sous les feux

Comme la trompe de l'éléphant

150.000 muscles, c'est sidérant

Avec leurs pattes, ils savent écouter

Et eux aussi, ils savent compter

Et l'image de 200 congénères, ils peuvent mémoriser

Comme aussi le pangolin

Avec de si étranges écailles

Ce mammifère que l'évolution raille

Et 100.000 de ces bestioles sont tuées

Pour leurs écailles et ce chaque année

L'être humain peut-être d'une vertigineuse imbécillité !

Comme le trou noir

Formé après 900 millions d'années

Du Big Bang, 12 milliards de masse solaire

Certains plus massifs, 20 milliards de masse solaire

L'univers un grand mystère

Mais pas plus étonnant

A bien y réfléchir, que la trompe de l'éléphant

Le capitalisme est le crime organisé

La façon inepte de l'être humain de s'organiser

Pas étonnant

Si cela produit

Toutes les diverses maladies

De tous les corps, de tous les esprits

Les boulimies et les anorexies

Et aussi, c'est lié, mais oui

Des robots de compagnie

Suicides, dépressions, folies, accidents, angoisses

L'organisation présente de la vie porte la poisse

Et tout ceci est au pluriel

C'est moi, toi, eux, ils, elles

Et l'on pourra toujours greffer des corps

Ou bien des têtes, sur ce qui n'est pas mort

Pour l'humanité sans vie, le même sort !

Du bien et surtout beaucoup de mal

Même si le bien n'est pas le contraire du mal

Comme Suez et son fameux canal

Mer Méditerranée et mer Rouge, connexion

De feu ( 1805-1894 ) Ferdinand de Lesseps

Qui fit tout faire aux forceps

Ce fut à la limite de l'escroquerie

Cet entrepreneur de tout faisait fi

Le défi du capital, c'est avant tout le profit !

Et ainsi la crise grecque, cela fit

Avec le marché commun à neuf pays

C'était en 1975

Et l'entrée de la Grèce aussi

Dans la mêlée comme au rugby à 15

Plus tard, cela fut l'UE, l'union européenne

Et la triche comptable toujours reine

Comme la France et la Grèce

Si copines dans cette même caisse

Elles durent tricher

Pour dans la zone euro, entrer

La fausse prospérité

De chiffres totalement truqués

Une économie en folie

La vie à crédit

La Grèce comme faux paradis

La Grèce ne payait pas l'impôt

Au ministère des finances, c'était idiot

Et ce chaque année

Tout se structurait sur de la virtualité

Et une crise annoncée

Dès 2002, et bien avant, en zone euro, l'entrée

De l'euphorie à la tragédie

C'était le plus gros budget militaire d'Europe

Quand la supercherie est au top

La crise économique n'est pas une dilution

Elle ne peut-être qu'une augmentation

C'est comme un château de cartes

Chaque pays en est une carte

Grèce laboratoire du capital

Et de toute la faillite économique, bientôt générale

Mais la barbarie, c'est le capitalisme, c'est donc normal

Pour la vie épanouissante, l'anarchie est le seul canal !

Patrice Faubert ( 2015 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway index "



“In the night Philippe took to his take-off a such toucan in the sky

from Nantes “

Catherine Coutant

Any word

Is a boxer

Any word is a worker

With our body

With our spirit

Unceasingly it modifies us

Any word is like a sport

Any word encourages us

Any word discourages us

Any word devastates us

Any word flares up us

Like a news

Who touches us in a personal way

Like the AVC of Philippe Coutant

Always by words that it is learned

And which at the hospital of Nantes, is dying

A history of hours or days, it is depressing

And here is morphine

To alleviate, because death, the camarde, is always most malignant

Hardly arrived at the retirement

But having lived well, that is not a defeat

I had lost sight of the fact it these last years

B 17 and the CNT/F of Nantes, others, will regret it

It is him especially which was the mason and thus the idea

With also Guy Cariou, with whom I have one day expressed

Philippe Coutant, in 1952, was born

And, we will not see it any more expressing!

Any individual is rare

Even if with the life all is miserly

Still rarer

That the uncommon illness

In France, it is 3 million

In Europe, it is 30 million

Several thousands of uncommon illness

5000 to 8000 in France

And 80 percent of genetic cause, constancy

But there too, the sociocultural environment is its childhood

The duel of the words

Words of the duel

Competition of the words

Words of the competition

What puts the harmony in sleep

Words of the tender

Words of the domination

Words of the revolution

Words, an explosion is needed

Words, a change is needed!

Capitalism is the organized crime

Each one of its words seems to take part in it

And each human being seems to incarnate it

It does not matter the definitions and the labels

They is the being human which does them, it is very stupid

The techno-industrial commercial spectacular company

It is you, me, them, they, they

We can make

We can demolish

It is reactionary or revolutionist

However, with blooming, all is to be made!

And much of people

To be able to eat, it is edifying

Must steal or make the dustbins of the supermarkets

In France, like flight, it is considered

All being still good there to consume

Really not expired, but that is thrown

It is thus a question of recovering

All that is good to eat

Like the freegans in North America

That is practised like a sport

All and all the made capital of the wrong

To the poor and to rich person also, it is a death's head

Capitalism is the organized crime

Everyone takes part in it, took part in it

Only the fact of working

Only the fact of eating

Only the fact of travelling

Only the fact of giving birth to

Of this or that, the capital can circulate

Nobody can like there

We do nothing but scorn us

We do nothing but hate us!

Like the famous duel in France

Always the research of predominance

Between (born in 1939) Jacques Testart, enquiring biologist

And (born in 1943) René Frydman, enquiring doctor

After the first French test-tube baby

Amandine (1982) and not yet otherwise

At the hospital Antoine-Béclère of Clamart

In the media, in full headlight

Always the competition

The comparison, domination

However

There is more marvellous

That is not under fires

Like the horn of the elephant

150,000 muscles, it is striking

With their legs, they can listen

And they also can count

And the image of 200 congeneric, they can memorize

As also the pangolin

With so strange scales

This mammal which the evolution scoffs

And 100,000 of these small beasts are killed

For their scales and this each year

The human being perhaps of a vertiginous stupidity!

Like the black hole

Formed after 900 million years

Of Big Bang, 12 billion solar mass

Some more massive, 20 billion solar mass

Universe a great mystery

But not more astonishing

With good to think of it, that the horn of the elephant

Capitalism is the organized crime

The inept way human being to organize it

Not astonishing

If that produced

All various diseases

Of all the bodies, all the spirits

Bulimias and anorexias

And also, it is bound, yes

Robots of company

Suicides, depressions, madnesses, accidents, anguishes

The organization present of the life carries pitches it

And all this is in the plural

It is me, you, them, they, they

And one will be able to always graft bodies

Or many heads, on what did not die

For humanity without life, the same fate!

Good and especially much of evil

Even if the good is not the opposite of the evil

Comme Suez and his famous channel

Mediterranean and Red Sea, connection

Of fire (1805-1894) Ferdinand de Lesseps

Who did to do everything with the forceps

It was in extreme cases of the swindle

This entrepreneur of despised

The challenge of the capital, it is before all the profit!

And thus the Greek crisis, that made

With the Common Market to nine countries

It was in 1975

And the entry of Greece too

In the fray as with Rugby with 15

Later, that was the EU, the European Union

And countable cheating always queen

Like France and Greece

If girlfriend in this same case

They had to cheat

For in the euro zone, to enter

False prosperity

Completely faked figures

An economy in madness

Life with credit

Greece like false paradise

Greece did not pay the tax

At the Finance Minister, it was idiotic

And this each year

All was structured on virtuality

And an announced crisis

By 2002, and quite front, in euro zone, the entry

Euphoria with the tragedy

It was the largest military budget of Europe

When trickery is in top form

The economic crisis is not a dilution

It perhaps only one increase

It is like a house of cards

Each country is a map

Greece laboratory of the capital

And of all the economic, soon general bankruptcy

But cruelty, it is capitalism, it is thus normal

For the opening out life, anarchy is the only channel!

Patrice Faubert (2015) puète, peuète, pouète, paraphysician (http://patrice.faubert.over-blog.com/) Stalemate says the guest on “hiway index”

Original: Le capitalisme est le crime organisé